Les premiers signes et symptômes de grossesse

La réalisation d’un test de grossesse ou d’une échographie est le seul moyen réel de déterminer si vous êtes enceinte ou non. Cependant, il existe d’autres symptômes de grossesse auxquels vous devez prêter attention si vous essayez de concevoir un enfant. Certains signes précoces indiquent que vous êtes enceinte, et certains peuvent même survenir avant que vous n’ayez vos premières règles. Nous examinerons également certains éléments auxquels vous pouvez vous attendre si vous savez déjà que vous êtes enceinte.

Quand les symptômes de la grossesse commencent-ils ?

Bien que cela puisse paraître étrange, la première semaine de toute grossesse sera basée sur votre PMG (la date de début de votre dernier cycle menstruel). Cela signifie que votre dernier cycle menstruel correspond en fait à la première semaine de grossesse, même si vous n’étiez pas réellement enceinte à ce moment-là. La date prévue de l’accouchement sera calculée sur la base de cette date, de sorte que même les premières semaines au cours desquelles aucun symptôme n’apparaît seront comptabilisées comme faisant partie d’une grossesse de 40 semaines.

Symptômes de la grossesse : la chronologie

Bien que chaque femme et chaque grossesse soient différentes, ce calendrier devrait vous donner une idée de ce à quoi vous pouvez vous attendre et du moment où les différents symptômes sont susceptibles d’apparaître.

  • Semaines 1-4 : crampes légères
  • Semaines 4 : première période manquante
  • Semaines 4-5 : début de la fatigue extrême
  • Semaines 4 à 6 : premiers signes de nausée
  • Semaines 4 à 6 : des douleurs ou des picotements dans les seins peuvent apparaître.
  • Semaines 4 à 6 : vous pouvez commencer à uriner plus souvent.
  • Semaines 4 à 6 : gonflement
  • Semaine 6 : les sautes d’humeur commencent
  • Semaine 6 : vous pouvez remarquer des changements de température
  • Semaines 8 à 10 : vous pouvez constater une accélération du rythme cardiaque.

Symptômes de grossesse avant une absence de règles

Entre les semaines 1 et 4 de la grossesse, tout se passe au niveau cellulaire. Un blastocyste est créé à partir de votre ovule fécondé, qui se développe ensuite pour former les parties du corps et les organes de votre bébé. Quelques semaines après la conception (au cours de la quatrième semaine de grossesse), le blastocyste s’implante dans la muqueuse de l’utérus, ce qui peut provoquer un saignement d’implantation. Certaines femmes confondent ce spotting avec des règles plus légères que la normale.

Faire la différence entre saignements et vraies règles

La couleur des taches sera brune, rouge ou rose, et les saignements seront beaucoup plus légers que lors de règles normales. Des crampes et des douleurs peuvent accompagner les pertes de sang. Les saignements dus à un décollement placentaire durent généralement 3 jours ou moins et ne nécessitent aucun traitement. Les crampes peuvent toutefois se poursuivre, et certaines femmes déclarent ressentir des sensations de crampes dans le bas de l’utérus pendant plusieurs semaines au cours de la grossesse.

Le premier cycle d’absence

Une fois le blastocyste implanté dans l’utérus, le corps commence à produire de l’hCG (gonadotrophine chorionique humaine). Il s’agit d’une hormone qui aide votre corps à maintenir la grossesse et indique à vos ovaires d’arrêter de libérer des ovules. En général, quatre semaines après la conception, vous n’avez pas vos premières règles. Cependant, pour certaines femmes, les menstruations irrégulières sont courantes. En outre, les menstruations peuvent être manquées en raison du stress ou de la prise irrégulière de contraceptifs. Un cycle menstruel manqué n’est pas toujours un signe de grossesse.

Par conséquent, faire un test de grossesse est le meilleur moyen de savoir si vous avez conçu ou non. La plupart des tests de grossesse à domicile sont capables de détecter l’hormone hCG dès huit jours après l’absence de règles. Certains prétendent même être en mesure de confirmer une grossesse dès la date prévue des menstruations. Si vous faites un test et qu’il revient négatif, cela ne signifie pas nécessairement que vous n’êtes pas enceinte. Cela pourrait signifier que le test a été effectué trop tôt. Attendez quelques jours de plus, et si vos règles ne sont pas arrivées, refaites le test.

Fatigue – un symptôme courant

La plupart des femmes enceintes se sentent extrêmement fatiguées à un moment ou à un autre de leur grossesse, mais c’est un symptôme particulièrement fréquent au cours des premières semaines, car le taux de progestérone monte en flèche, ce qui entraîne une sensation de fatigue. Il est important de se reposer et de dormir suffisamment pendant cette phase. Il peut être utile de garder votre chambre à coucher plus fraîche que d’habitude, car votre température corporelle augmente souvent dans les premiers stades de la grossesse.

Cela vous aidera à avoir un sommeil plus réparateur afin de mieux faire face aux défis que pose le début de la grossesse ! En intégrant davantage de fer dans votre alimentation, vous pourrez lutter contre la fatigue.

Symptômes de grossesse concernant les seins

Dès la quatrième semaine, vous remarquerez probablement des changements dans vos seins. Ils seront probablement plus sensibles et plus gonflés en raison des changements hormonaux. Au bout de quelques semaines, cela s’estompera, car votre corps commence à s’adapter aux hormones de la grossesse. Ces premiers changements peuvent être très similaires à ceux qui se produisent avant le cycle menstruel, mais la gêne est souvent plus importante.

Vous pouvez remarquer que vos seins sont plus lourds que d’habitude et que les veines sont plus visibles. Des changements au niveau des seins et des mamelons se produiront également à la fin du premier trimestre, l’aréole entourant le mamelon devenant plus grande et de couleur plus foncée. Même si la sensibilité des seins est inconfortable, vous pouvez atténuer la douleur en portant un soutien-gorge de soutien en coton, sans fil, avec des boucles réglables, afin de pouvoir continuer à le porter tout au long de votre grossesse. Vous pouvez également insérer des coussinets dans votre soutien-gorge pour minimiser les frottements qui peuvent causer des douleurs aux mamelons.

Sautes d’humeur

Pendant les premières semaines de la grossesse, vous serez à la merci de vos niveaux d’hormones élevés. Les taux de progestérone et d’œstrogène seront très élevés, ce qui affectera votre humeur, vous rendant plus réactive et plus émotive que d’habitude. La plupart des femmes enceintes souffrent de sautes d’humeur et peuvent être stimulées pendant les premières semaines. Vous pouvez passer d’un moment d’euphorie à un moment suivant d’anxiété ou même de dépression.

Il peut être difficile d’y faire face, mais cela passera avec le temps. Cependant, si vous vous sentez toujours de mauvaise humeur et que vous avez des difficultés à vaquer à vos occupations quotidiennes, vous devriez discuter de vos sentiments avec un médecin afin d’obtenir l’aide dont vous avez besoin.

Maux de tête et de dos

De nombreuses femmes enceintes déclarent souffrir de plus de maux de tête que d’habitude pendant les premières semaines de leur grossesse, ou avoir des douleurs dorsales plus régulières. Celles-ci sont en partie causées par l’augmentation du flux sanguin dans le corps et en partie dues à la fluctuation des niveaux d’hormones.

Si les maux de tête peuvent être tout à fait normaux à ce stade, si les vôtres sont très sévères, il est toujours sage de consulter votre médecin. Non seulement il sera en mesure d’écarter tout problème plus grave, mais il pourra également vous conseiller sur les médicaments qui peuvent être utilisés sans danger pendant la grossesse pour soulager vos souffrances.

Urinez-vous plus souvent ?

Lorsque vous êtes enceinte, votre corps augmente le volume de sang qui circule autour de lui. En conséquence, vos reins doivent traiter encore plus de liquide qu’ils ne le font habituellement, et donc plus de liquide se retrouve dans votre vessie. Tout cela signifie que vous devrez courir aux toilettes beaucoup plus souvent, même pendant les premières semaines. Bien que cela puisse être irritant, il est toujours important de rester bien hydraté, alors assurez-vous de boire beaucoup d’eau.

Non seulement vous pouvez avoir besoin d’uriner plus souvent, mais vous pouvez également remarquer que vous avez beaucoup plus de pertes vaginales que d’habitude. C’est tout à fait normal au début de la grossesse et, tant qu’il n’y a pas d’irritation ou de douleur, il n’est pas nécessaire de faire quoi que ce soit, sauf peut-être porter une protection.

Mes règles arrivent-elles ou les ballonnements sont-ils un symptôme de la grossesse ?

Il est possible de ressentir des ballonnements lorsque votre cycle menstruel est sur le point de commencer et, au début de la grossesse, vous pouvez ressentir le même type de symptômes. Cela est dû aux changements hormonaux qui ralentissent le système digestif de l’organisme. Cela peut également provoquer une constipation, ce qui ne fait qu’augmenter les ballonnements. Il peut également provoquer un excès de gaz, qui peut être un symptôme récurrent tout au long de la grossesse.

En réalité, vous ne prendrez toujours pas de poids en raison de la croissance du fœtus. En fait, la prise de poids ne sera pas plus prononcée avant environ 12 semaines de grossesse, mais vous pourriez prendre environ 1 à 4 kilos pendant ces premières semaines.

Vomissements et nausées matinales

L’un des symptômes les plus célèbres de la grossesse est la nausée matinale. Elle a tendance à se produire entre les semaines 4 et 6. Le terme « nausées matinales » est en fait une erreur, car elles peuvent survenir à tout moment, de jour comme de nuit. Les médecins ne savent pas exactement pourquoi les nausées surviennent à ce stade de la grossesse, mais on pense que les hormones sont en cause. La sensibilité aux odeurs est un signe précoce de la grossesse qui peut également contribuer aux vomissements et aux nausées, certaines femmes développant un dégoût pour certains aliments. L’odeur de la cuisine peut également s’avérer excessive pour certaines femmes enceintes.

Même si vous aimiez autrefois une tasse de café ou des aliments gras, vous pouvez constater que vous ne supportez soudainement plus leur odeur ou leur goût. Vous pouvez également remarquer un étrange goût métallique dans votre bouche et avoir envie de manger des aliments différents, peut-être même ceux que vous n’avez jamais particulièrement aimés. Si vous êtes fumeur, vous pouvez également perdre tout intérêt pour les cigarettes (ce qui, bien sûr, est une bonne chose si vous envisagez d’arrêter de fumer).

Pour certaines femmes, la sensation de nausée est assez légère, mais pour d’autres, les vomissements sont sévères et deviennent encore plus intenses à l’approche de la fin du premier trimestre. Il peut être utile de garder quelques biscuits salés à son chevet afin de pouvoir en manger quelques-uns avant de se lever. Les biscuits au gingembre peuvent également être utiles pour soulager les symptômes de la nausée. Si vous êtes incapable de retenir la nourriture ou les liquides, vous devez consulter votre médecin. Les « nausées matinales » tendent à s’atténuer vers 8 à 12 semaines, lorsque vous entrez dans le deuxième trimestre.

Étourdissements et vertiges

La plupart des gens savent que les femmes enceintes sont sujettes aux évanouissements, qui sont souvent dus à une baisse de la tension artérielle au cours des premières semaines de la grossesse. Cette goutte peut également provoquer des étourdissements ou des vertiges en raison de la dilatation des vaisseaux sanguins. Lorsque vous vous rendez chez votre médecin ou votre sage-femme pour votre premier rendez-vous prénatal, ils prendront votre tension artérielle pour déterminer si elle est saine ou non.

Entre-temps, vous devriez adopter un régime d’exercice plus adapté à la grossesse et veiller à prendre régulièrement des collations et à bien vous hydrater pour éviter les étourdissements. Lorsque vous vous levez d’une position assise, veillez également à vous déplacer lentement. Entre les semaines 8 et 10 de la grossesse, vous remarquerez probablement que votre cœur travaille plus fort et plus vite. Les arythmies et les palpitations sont assez courantes pendant la grossesse en raison des changements hormonaux, mais si vous souffrez déjà de problèmes cardiaques, vous devez consulter votre médecin pour vous assurer que vous prenez le bon médicament.

Souffrir de brûlures d’estomac

Les fluctuations hormonales sont à l’origine d’un grand nombre des symptômes de la grossesse que vous ressentez au cours de ces premières semaines, et un autre effet secondaire de ces changements peut être les brûlures d’estomac. Les hormones provoquent un relâchement de la valve entre l’œsophage et l’estomac, ce qui permet à l’acide gastrique de s’écouler vers le haut, provoquant ainsi ce désagrément. Vous pouvez prévenir ce problème en prenant plusieurs petits repas par jour plutôt que trois gros et en restant assis pendant une heure après avoir mangé pour que vos aliments puissent être digérés correctement. Si vous ressentez le besoin de prendre des antiacides, parlez-en à un médecin pour vous assurer que vous prenez un médicament sûr.

Que se passe-t-il ensuite ?

Si vous avez ressenti certains de ces symptômes de grossesse mais que vous n’avez pas encore fait de test, il est peut-être temps d’aller en chercher un. Toutefois, si vous n’avez pas encore eu de règles manquées, il se peut qu’il soit encore trop tôt et que votre résultat ne soit pas précis. Lorsque vous obtenez un résultat positif au test de grossesse, vous devez immédiatement appeler votre médecin pour fixer votre premier rendez-vous prénatal. Plus vous commencerez tôt à recevoir des soins de grossesse appropriés, plus vos neuf mois seront confortables. Bien entendu, si vous présentez des symptômes qui vous inquiètent, vous devez consulter votre médecin le plus rapidement possible.

Bien que certains des symptômes de grossesse que vous ressentez à ce stade précoce puissent être très désagréables et difficiles à supporter, rappelez-vous qu’ils sont généralement de courte durée. Une fois le deuxième trimestre arrivé, les symptômes les plus difficiles à supporter, tels que les nausées matinales et les brûlures d’estomac, tendent à s’estomper et vous pouvez généralement profiter de l’éclat classique de la grossesse, associé à cette période de votre vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.